La Vigne et du Vin

Le monde de la Vigne et du Vin.

 

Nous ouvrons une rubrique intitulée" Le monde de la vigne et du vin".

Celle-ci sera ce que nous en ferons ensemble.

1er article

 

Aujourd’hui, dans un restaurant de qualité de "Porto do mos",j'ai eu l'opportunité de consommer un vin blanc portugais et un champagne français.

Un vin blanc portugais appelé "Condé de Monsul"2015.

Ce breuvage a une teneur en alcool raisonnable 12°5.

Les vignes sont plantées à des altitudes maximum de 500 mètres.

En bouche, il est fruité, il tient le temps de l'apprécier.

Il glisse, sans que l'acidité ressorte.

J'ai eu l'occasion de le boire en dégustant un cappuccino de veau et une salade bien aromatisée;

Le caractère fruité a bien résisté.

Plus généralement, il sera un compagnon lorsque l'on déguste des poissons grillés et/ou des fruits de mer.

Un nom à retenir "Condé de Monsul"dop Douro.

Cette marque appartient au Porto Rozès, bien connu de longue date par nos compatriotes.

Capitalistiquement parlant Rozès est dans le groupe Vranken-Pommery.

Si vous voulez aller visiter des caves, une adresse à Vila Nova(4400-070) rua de candido de Rei 526-532.

Le champagne français dégusté était un «brut royal de chez Pommery.

C'était un BSA (brut sans année);il était servi à une température de 1O° Ce vin était caractéristique des équilibres habituels de la marque: vivacité, fraîcheur et finesse respectable. C’est un pétillant facile et sans surprise.

Il tient à sa renommée.

Si vous le rencontrez au Portugal choisissez-le en confiance.

Bien entendu son prix n'est pas celui d'un champagne de vigneron.

Il appartient au monde des Grandes Maisons.

Ce champagne est élaboré à partir des raisins cueillis sur un vignoble de 255 hectares auquel s'ajoutent les raisins, issus des contrats acquis auprès des vignerons. L’exploitation du vignoble s'appuie sur le référentiel «viticulture durable"

 

Jean Marie Bailly

Juillet 2016

 

2ème article

 

Ramos Pinto

 

Souvenir;

 

 

 

 

 

C'était dans les années 1980, notre bonne était portugaise,nous vivions à Reims, cette dame nous apporta le meilleur de son métier et la gentillesse en plus.

Tous les ans elle partait au Portugal en vacances et à son retour, elle nous ramenait une bouteille de porto.Il y a quelques jours je discutais avec une jeune femme portugaise qui a vécu, enfant, avec ses parents, en France où ceux-ci travaillaient.

Celle-là me rappela que ses parents ramenaient, de retour du Portugal, à leur employeur la bouteille de porto symbole du don mais aussi hommage d'un peuple à l'égard de ce produit.

Dans ces deux cas et dans bien d'autres la marque était toujours la même.

Je me rappelle ce qui m'avait frappé c'était cette tête de Christ.

 

Depuis elle s'est affinée, stylisée, c'est le LAGRIMA de chez Ramos Pinto.

 

Actuellement le Directeur Général est aussi chef de cave de Ramos Pinto.

Il s'appelle Joao Nicolau de Alneida.

Il est né au croisement de deux familles, les Ramos Pinto et les Nicolau Almeida.

Lui-même dira qu'il est né dans une barrique.

 

Cette précision sur l'homme et ses racines n'est pas inutile, bien au contraire elle marque l'importance de la tradition dans l'élaboration de ses vins de Porto.

 

Ramos Pinto produit des Portos(vins mutés) et des vins blancs et rouges.

 

 

Pour moi, Français, cette tête de Christ et le mot LAGRIMA, pendant longtemps j'ai cru que c'était"les larmes du du Christ" .

La réalité est tout autre; les gens de Ramos Pinto expliquent le mot de la manière suivante:

 

"Le Lagrima rouge provient de la larme du vin rouge, c'est à dire de l'écoulement du moût des pressoirs' robinet ouvert' et fermentation légère.

 

C'est un VIN ROUGE doux, il contient environ 140 grammes de sucre par litre.

 

Il est produit à partir du cépage "malvasia fina".Vin fortifié, l'arôme est frais et fruité.

Au palais, le velours est sa qualité première et il a une longueur en bouche importante.

Ce vin se boit frais, avec un foies gras ou au dessert.

 

Passons maintenant au LAGRIMA BLANCO, de couleur or, comme le rouge il doit être servi à une température comprise entre entre 6° et 10°.Certains commentateurs préfèrent entre 8° et 10°.

 

Il se conserve bien dans le temps.

La bouteille doit être tenu debout dans un endroit frais, sec, à l'abris de la lumière.

 

Personnellement sa meilleure dégustation est à l'apéritif.

C'est vrai, le boire avec un foie gras n'est pas une aberration mais ce qui me parait plus judicieux, c'est l'accompagnement d' une salade de calamars grillés assaisonnés d'une sauce vinaigrette, de préférence au vinaigre de framboise.

 

Porto très doux, son moût est peu fermenté, sucré, 136 gr au litre, il l'est un peu moins que le Lagrima rouge.

Il ne fait aucun doute, qu'il a du corps, de l'arôme et des saveurs très complexes.

La finale est pleine en bouche et prolongée.

Pour ceux que cela intéressent les Cépages sont :Codega,Malvasia fina,Rabigato.

 

Ultérieurement, je parlerai des autres Porto de Ramos Pinto

 

Jean Marie Bailly

Septembre 2016